par Mélanie Sevilla

Mediatisation d’une opération money can’t buy pour l’Oréal

studio pro 5 fillesUn plan media, ça peut être traité de façon très classique pour répondre entre autres, à un objectif de notoriété, de relationnel ou de trafic.
Mais ! Ca peut aussi être traité de façon événementielle, pour susciter la curiosité, émerger, générer de l’impact ou de l’attachement auprès du consommateur.
C’est la stratégie retenue par l’Oréal pour le lancement de Studio pro, nouveau produit coiffant de la marque.
studio pro spot tv
La recette ? Un teaser TV, un #, une plateforme Instagram, un site internet, campagne adwords, activation des réseaux sociaux, un relais important de la part des blog et des consommatrices actives.  Ca ressemble à un virage digital !
L’objectif ? Créer de la visibilité sur ce nouveau produit via l’engagement de la cible
Du 2 au 6 mars,  un cœur de cible de femmes 15-30 ans étaient invitées à poster un look, une coiffure en lien avec la thématique différente chaque jour. Le gain ? Vivre une expérience unique, instantanée, quelle que soit sa position en France. Direction Paris pour une soirée unique. Retour à la réalité le lendemain.
studio pro youtube
5 gagnantes, 5 expériences différentes à partager pour 5 univers bien distincts (Boheme, Casual, Sexy, Chic, Rock) La possibilité de toucher une cible féminine très large.
Le bon point ? Avoir connecté le réel et le virtuel, avoir travaillé plusieurs univers de cibles différents (quand on sait que les femmes sont plurielles) avoir joué media de masse et media relationnel. Je n’ai pas vu de relais Facebook, mais c’était peut-être un parti pris de ne choisir qu’Instagram comme réseau social?
La où ils auraient pu aller plus loin ? Faire rayonner après l’opération, tout le contenu produit lors de ces 5 soirées avec pour une fois, non pas des égéries ou des mannequins, mais de vraies filles chouchoutées pour une soirée.
Ca aurait permis de poursuivre le lien démarré par l’approche multi-style et d’impliquer la cible pour générer encore plus de Earned. Puis de rentabiliser l’opération ! Un événement c’est toujours un budget, donc en mediatisation c’est intéressant d’optimiser et de travailler l’amont le pendant et l’aval.
Mélanie Sevilla
À propos Mélanie Sevilla
10 ans en agence media à Paris et l'envie de transmettre avec pédagogie la passion des media. De retour en 2013 sur Bordeaux, sa ville natale, Mélanie prend la Responsabilité Pédagogique de la Licence Pro Media, unique Licence media de France, et lance sa structure Middle Bo afin d'accompagner annonceurs et agences de communication dans l'approche des media via les étapes clés de la stratégie : l'analyse, la réflexion, le media planning et l'achat. Et ce sur un périmètre national, régional et local.